Rêvons le futur

Rêvons le futur

« Les rêves, comme les contes, représentent les souvenirs de notre subconscient, qui contient la mémoire de l’enfance de l’humanité, de sa préhistoire, antérieure à toute littérature écrite et des récits symboliques contenant les éléments essentiels du psychisme humain. La plupart d’entre nous ne voient dans cela que des fictions bonnes à distraire les petits enfants. Mais lorsqu’on prend la peine de déchiffrer les symboles, on découvre avec joie et émerveillement des secrets les plus cachés de l’âme humaine, un trésor de sagesse et de vérité.»

OMAEP Pregnant Earth

Dialogue d’un rêve éveillé

– Là où le capitalisme et le socialisme se révèlent impuissants pour résoudre des problèmes actuels, y a-t-il une place pour un nouveau modèle de société ?

– Il me semble indispensable d’établir un nouvel ordre mondial avec de nouvelles mentalités et comportements politiques, ainsi que d’arrêter les investissements colossaux pour l’armement consacrés à une sécurité illusoire, qui empêche l’évolution de la vie, en entraînant l’humanité vers la catastrophe.

– Face aux pouvoirs financiers, économiques et médiatiques, il paraît difficile sinon impossible de lutter, puisque les règles, législations et lois du commerce mondial sont en partie au service de ces pouvoirs. Malgré l’existence des lois internationales sur le droit de l’homme, elles ne sont malheureusement pas respectées dans la majorité des États.

– Nous avons constatés combien de fois comme certains dirigeants de grandes puissances se manifestent souvent par des comportements irresponsables, en se positionnant toujours sur des rapports de force et de domination.

– Aujourd’hui le monde politique est au service du monde économique, et ce dernier dicte toutes les règles. La situation est à l’envers du bon fonctionnement d’une société et pour cela il est nécessaire d’avoir un changement de philosophie et de comportement.

– Imaginons la possibilité d’améliorer le système démocratique, qui est en crise actuellement.

– Comment tu t’imagines ça ?

– Par la création d’un Conseil de Sages capables d’éclairer le peuple et d’être à son service. Il serait au-dessus de la politique, formée par des êtres sages, expérimentés et au caractère bienveillant. Ce Conseil de sages pourrait être envisagé tant au niveau de l’Union européenne, comme dans chaque pays. Il ne serait pas impliqué dans les gestions politique et économiques, mais donnerait une vision de synthèse et tracerait les axes majeurs pour l’évolution de la société.

– Il s’agirait d’une amélioration de la démocratie directe actuelle par une démocratie éclairée au travers d’une hiérarchie fonctionnelle cohérente : autorité (Conseil de Sages) – politique (parlement et gouvernement) – économique (administration) ?

– Exactement !

– Alors, comment commencer ?

– Par l’OMAEP, Organisation Mondiale des Associations d’Éducation Prénatale, qui travaille pour promouvoir une éducation de l’être humain à la source, c’est-à-dire avant la naissance, avant même la conception. Ses représentants affirment que c’est, à ce moment-là que les programmes épigénétiques des parents s’enregistrent dans l’ADN de leurs enfants.

– Comment ça ?

– Les femmes enceintes entourées, aimées, choyées, transmettent à leur bébé des sensations de calme, de bien-être, des sentiments de joie, d’amour qui vont s’inscrire dans les cellules de l’enfant au fur et à mesure de sa formation. L’atmosphère qui entoure la période prénatale et l’accouchement ainsi que les premières années de la vie sont déterminantes pour l’avenir de chaque individu, tout ceci a été prouvé par les découvertes scientifiques de ces dernières décennies.

– Quand on constate la lenteur du changement de mentalités et la difficulté que les adultes ont à se remettre en question nous arrivons inévitablement à la conclusion qu’il serait préférable d’améliorer les conditions de vie des futurs parents et surtout de la future mère pour qu’elle mette au monde des enfants mieux adaptés à l’évolution de la vie.

– J’ai entendu parler de la « Vision OMAEP » qui prétend qu’on peut construire notre avenir déjà avant la naissance. Même hier j’ai vu dans la salle communale un groupe de leur organisation en train de distribuer des brochures et CDs aux passants ; je dois dire que leur présence était agréable et amicale.

– Si ce qu’ils disent est vrai, d’ici deux à trois générations, le monde peut devenir meilleur !

– C’est ce que je me suis dite aussi, et c’est pour cela je me suis approché d’eux et j’ai leur ai demandé beaucoup d’informations.

– Que s’est-il passé par la suite ?

– Ils m’ont proposé pour obtenir plus d’informations, d’aller à leur rencontre publique qui aurait lieu le lendemain dans la même salle.

– Quel genre d’informations tu veux encore savoir ?

– Celles que la science actuelle découvre à ce sujet, mais aussi celles contenues dans certaines traditions.

– Mais quel est leur intérêt dans tout ce travail ?

– Ce qui les motive c’est la conviction d’être ainsi utiles, pour faire évoluer la société et laisser ainsi un bon héritage aux enfants de demain.

– Et, comment ils agissent ?

– Ils informent seulement les futurs parents pour qu’ils deviennent des éducateurs pour leurs enfants, mais ils ne sont pas porteurs d’opinions, ils respectent le libre arbitre de chacun, qu’ils prennent ou pas ces informations.

– Intéressant, il me semble qu’ils sont des êtres bien. Que dirais-tu qu’on aille ensemble à leur rencontre ? Il me semble que c’est même aujourd’hui.

– Volontiers, il y a assez de morosité autour de nous, leur idéal et enthousiasme nous feront du bien !

Gheorghe Anton

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *